Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 10:44

Emile Evrard "Li Vi Biouti" nous raconte:

Quelques jours après, en revenant d'avoir été gagner un match de football à Anhée, le marché a été fait. Il ne faut pas oublier qu'on jouait déjà au football depuis la guerre de quatorze, là, à Bioul. Toujours des belles parties et des amateurs pour nous encourager, même en déplacement. Mais on le méritait bien, va! Quand on pense que nos maillots et l'argent pour nos voyages sortaient de notre bourse. Pour aller jouer au loin, on était à autant qu'on pouvait dans une camionnette ou deux et on veillait à être près d'une femme qui portait une fourrure (sans penser à mal hein Lucien...simplement pour avoir plus chaud).

Si on gagnait, les supporters y allaient de leur bourse pour des tournées de péket, sinon, on revenait tout penaud.

A Bioul, c'est "Chérimont" qui servait de terrain, souvent dans des marais...surtout quand le ruisselet qui bordait la prairie regorgeait d'eau qui ne voulait pas aller plus loin.

Extrait du blog "Bioul, notre village natal", texte traduit par Jean Piette. Malheureusement, suite au décès de Jean Piette, ce site a été supprimé.

Chérimont était un marais.
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 14:32

Afin d'illustrer nos propos sur les débuts du football à Frisles, Bernard Benoit a pris une photo qui nous permet de voir sur la gauche la ferme Masson, anciennement Adnet, tandis que, sur la droite, la maison Mathot est cachée par une nouvelle construction. C'est donc une certitude que l'on jouait, vers 1935, au football à Frisles dans cette prairie bien plate et qui possède les dimensions d'un terrain de football. Merci à Bernard de s'être rendu sur place et de nous avoir communiquer ce document.

Photo comparative.
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 14:20

Le paysage de cette photo nous démontre que le terrain du FC Bioul se trouvait

à Frisles avant de venir à Chérimont.

Selon Bernard Benoit, le bâtiment à gauche serait la ferme de Gérard Masson tandis que celui de droite se situerait le long de la route de Fraire et serait occupé en partie par Serge Mathot. L'ancien exploitant de la ferme Masson, Joseph Adnet a toujours dit que le foot se jouait entre sa ferme et l'ancienne ferme de Fernand Thiry; soit à gauche de la rue du Stampia vers le Grand Tilleul. C'est ce que prouve cette photo. Merci à Bernard pour les renseignements qu'il me donne avec beaucoup d'à propos.

Au début du foot à Bioul, le terrain était à Frisles.

En 1934, Monsieur le Baron Vaxelaire devint président d'honneur du football. A cette occasion, il offrit des maillots jaune et rouge aux joueurs du club. Cette équipe devrait être environ celle de 1934-1935. On a certainement dû faire quelques photos pour marquer cet événement.

Debout:

Victor Robin, ??.

Avec son chapeau:

Léon Noël.

Accroupis:

Stéphani Sacré, Adrien Eischen, Léoni Georges, Germain Hubert, Fernand Boulanger, Joseph Lambert.

Assis:

Marcel Chauvier, Albert Eischen, Jean Léonard, Arthur Nivaille, Albert Paulet.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 13:44

Cette photo, prise en face de la fameuse barraque qui fut déplacée en 1936 par le grand-père de Bernard Benoit, Joseph Dejimbe, pourrait être le témoignage de la construction ou du déplacement de celle-ci. Bernard pense en se basant sur les dates de naissance de son papa, Henri Benoit ici sur la photo, et de Edmond Prumont qu'elle serait des années 30 à 32. Sur la photo, il y a un 36 écrit à l'arrière.

Une photo en face de la barraque du FC Bioul.

Debout:

Louis Pinon, Alphonse Syllière (tonton), Tony Paquet, Aimé Léonard, Edmond Prumont.

Les 3 du milieu accroupis:

Germain Hubert, Sylvain Macaux, Cyril Chauvier.

Assis:

Tony Laret, Henry Benoit, Joseph Pirson, ? Loviny, ? Goffin.

J'ai reçu cette photo de Georges Hodister juste avant sa mort. Il m'avait chanté une chanson sur l'équipe de Bioul dans laquelle une anecdote sur tous les joueurs était reprise. Cela se passait en 1981 pour le 50ème anniversaire du RFC Bioul. Après son décès, j'ai essayé de retrouver quelqu'un qui connaissait les paroles de cette chanson, mais, si certain comme Edmond Prumont s'en souvenait vaguement, personne n'est parvenu à me la rechanter ni à se souvenir des paroles.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 11:49

Suite à la découverte d'une facture de Joseph Dejimbe pour la réalisation d'une caisse de secours en août 1926, retrouvée par Bernard Benoit, il apparaissait vraisemblable que l'information sur l'existence d'un club de football à Bioul (Matricule 878) était bien réel.

Après de nombreuses recherches infructueuses à l'URBSFA, Michel Demars vient de résoudre notre problème. Je dois aussi signaler les nombreuses recherches faites sur internet par Bernard Benoit. Michel Demars s'est rendu cette semaine à l'URBSFA et a rencontré une personne qui lui a expliqué que des membres de l'URBSFA avait réalisé, à titre personnel, un dictionnaire ou un registre reprenant tous les clubs de football qui avaient existé. Voici ce qu'il a trouvé dans ce registre. Il a été créé à Bioul le 5 janvier 1927 un club qui a pris pour nom:"Le Renaissance Football club Bioul". Ce club a cessé ses activités le 22 septembre 1928. C'est le 1er janvier 1930 qu'une association a été formée à Bioul, dont l'affiliation à l'UBRSFA a été acceptée le 12 septembre 1931 en tant que club de football. Il a pris le nom de Football Club de Bioul et reçu le matricule 1785. Après un stage d'une année, le FC Bioul devint effectif le 20 août1932 et prit part à son premier championnat officiel la saison 1932-1933.

A cette époque, Bioul jouait en blanc et noir. C'est le 7 janvier 1952 qu'il prit les couleurs jaune, rouge et noir. Pour ses 25 années d'existence, Bioul devint Royal le 28 octobre 1956. En 1981, suite à la création d'un nouveau comité dont on me confia la présidence une ASBL fut crée et le club prit le nom de RFC Bioul 81; nom de l'ASBL et année de son 50ème anniversaire.

Merci d'avoir cherché et trouvé.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Grande découverte sur l'origine du club de foot de Bioul.
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 14:28
La fête des 100 ans de la Belgique au Chérimont.

Cette photo, de la fête célébrant les 100 ans de la Belgique en 1930, confirme qu'on ne jouait pas au football au Chérimont en 1930.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 14:02

Notre archiviste maison Bernard Benoit fait vraiment de l'excellent boulot. Il nous propose des factures de travaux effectués par son grand-père Joseph Dejimbe, le menuisier du village, pour le compte d'une association de joueurs de football.

Factures de divers travaux effectués entre 1927 et 1936.

Sur cette facture de la fabrication d'une trousse de secours on peut lire, sur le timbre fiscal,  la date du 4 août 1927 écrite à la main par Monsieur Joseph Dejimbe. Ceci tente à prouver l'existence d'un club de football en 1927. Pour votre information, le système de taxation par timbres fiscaux sur les factures, fut remplacé par la mise en application de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée), le 1er janvier 1971.  

Factures de divers travaux effectués entre 1927 et 1936.

 Sur cette facture, de la fabrication de goals ( buts ), la date sur le timbre fiscal est le 5 septembre 1927. Ceci prouve bien la réalisation d'un terrain en 1927.

Factures de divers travaux effectués entre 1927 et 1936.

 Cette facture du 28 juillet 1936 nous apprend probablement qu'un changement d'emplacement du lieu de terrain a été décidé. Ce que l'on appelle "barraque", à l'époque, doit correspondre à nos vestiaires utilisés aujourd'hui.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 13:51
Une voiture et Badjou dans les années 30.

Maurice Libois et Badjou (avec ses genouillères) sont prêts pour affronter un adversaire. Je ne connais pas le conducteur de la voiture.

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2020 2 27 /10 /octobre /2020 13:34

Voici l'histoire de la naissance du football à Bioul telle que Joseph Pirson me l'a racontée.

Avant la guerre

Jusqu'en 1914, la jeunesse de Bioul s'intéresse surtout au jeu de quilles, à la balle au tamis et aux courses cyclistes.

Parmi les quarante cafés que comptait le village, dix huit sont équipés d'un jeu de quilles. Les parties de quilles commencent le dimanche après la messe pour se terminer tard dans la soirée.

On joue à la balle au tamis sur la place communale. C'est là que jeunes et vieux viennent applaudir les exploits de joueurs réputés qui, du tamis fixé au milieu de la grand route, livrent parfois leurs balles sur le toit de la quincaillerie Trémouroux !

La première bicyclette fait son apparition à Bioul au début du siècle. Elle est la propriété d'Amaury Feraille, réputé brasseur de Bioul et oncle de Léon Fivet. Cette machine pesait plus de 20 kilos.

Très vite la jeunesse de Bioul s'intéresse à ce nouveau moyen de locomotion et aux courses cyclistes qu'on organise dans la région. Bientôt on ne pourra plus concevoir une kermesse sans qu'il y ait une course cycliste à l'affiche.

1914 !!!

C'est la guerre avec sa cohorte de restrictions.

Les allemands réquisitionnent les pneus de vélo et privent ainsi la jeunesse de leur sport favori: le football va lui succéder.

Les équipes 

En 1916 trois équipes sont mises sur pied. D'abord l'équipe des "Tchondrônîs" ainsi nommée parce que Alphonse Sacré, le père des fondateurs Gaston et Stéphany Sacré, est le quincaillier du village. Peu après se forme l'équipe des "Tchiks" avec les quatre frères Chauvier. Le Pairoir aligne le team des "Pairwètîs".

Pas question d'affiliation à l'Union Belge dont la section namuroise ne verra le jour qu'en 1917. On convient durant la semaine "d'attaquer" ou d'inviter une équipe voisine parmi Arbre, Lesves, Bambois, Saint-Gérard, Yvoir ou Maredret.

Après les inévitables tâtonnements du début, Bioul qui, lors des matches importants, s'aligne parfois avec les meilleurs éléments des trois équipes enregistre des résultats très flatteurs. Il gagne notamment le tournoi d'Yvoir en triomphant de Dinant par 4-2.

L'équipement 

Un sarrau découpé dans un drap de lit teint en rouge ou en bleu et assemblé par la couturière du coin (les tailleuses Ida Lebrun et Rosa Wilmart sacrifièrent deux nuits à la confection des maillots du Pairoir).

Aux pieds, de grosses chaussures de travail dont les pointes étaient renforcées par des "daches" ou clous à tête plate.

Les terrains

Les deux équipes du centre disposaient de la plaine de Chérimont qui, à l'époque, n'était pas encore morcelée en propriétés privées. L'équipe du Pairoir n'avait à sa disposition que le terrain communal situé au lieu dit " Sur le Roc" qui était peu propice à la pratique du football. Par vent du nord-est et à la suite d'un shoot trop violent, il arrivait que le ballon dévale jusqu'en bas de la falaise et s'arrête sur la route d'Arbre ou dans le ruisseau. La partie était alors interrompue jusqu'à ce que les joueurs mués en alpinistes aient ramené le précieux ballon.

La surface de jeu était délimitée par quelques branchages piqués dans le sol et le goal consistait en deux solides perches à haricots reliées entre elles par une corde blanchie à la chaux.

Le ballon

Le ballon, confectionné très souvent par le cordonnier du village avec un cuir de remploi, avait une sphéricité qui n'était pas garantie.

Le futur roi d'Angleterre offre un ballon à la jeunesse de Bioul

La guerre 1914-1948 se termine avec l'arrivée des soldats anglais et canadiens qui s'installent dans le village. Le football est leur sport favori ce qui n'empêche qu'une sélection anglaise soit battue par un team formé des meilleurs éléments de Bioul.

Le commandant en chef des forces britanniques, le général Sir Douglas Haig, occupe le château Vaxelaire. Le Prince de Galles, jeune officier de 25 ans et futur roi d'Angleterre sous le nom d'Edouard VIII est son hôte durant quelques jours. En son honneur, se déroule, chaque après-midi à 4 heures précises, une prestigieuse relève de la garde assurée par des soldats écossais en kilt qui défilent sur la place au son nostalgique des cornemuses.

C'est l'heure de la sortie des écoles et tous les enfants se précipitent pour assister à la parade. Mais les petits bioulais aiment aussi se mêler aux soldats, qui après la cérémonie se détendent en jouant au football sur la place. Intéressé par l'engouement des gamins de Bioul pour ce sport originaire de son pays, le prince fit remettre aux instituteurs Léonard et Lambilotte un magnifique ballon de football, destiné aux enfants, et qui allait remplacer la vieille boite de conserve dont ils se servaient jusqu'alors.

Longtemps, il servit aux écoliers pour s'initier aux rudiments du football mais il rendit l'âme après avoir heurté une clôture de fil de fer barbelé. Après avoir moisi durant des années au fond d'une armoire, il fut probablement jeté aux ordures.

Triste fin pour ce cadeau souvenir qu'un futur roi d'Angleterre fit, un jour, aux enfants de Bioul.

Fondation d'un cercle de sport

C'est à la date du 1er octobre 1930 qu'il fut fondé à Bioul un cercle de sport qui a pris pour titre "Football Club de Bioul" et s'est affilié à l'Union Belge des Sociétés de Football Association, en qualité de club effectif sous le matricule 1785 à la date du 12 septembre 1931.

N.B. Une autre source signale l'existence d'un club de football à Bioul pendant les années 1926, 1927 et 1928 sous le matricule 878. Des recherches vont être mises en oeuvre en vue d'obtenir des renseignements sur le bien fondé de cette découverte. Si vous pouvez nous aider, n'hésitez pas.

 

La naissance du football à Bioul.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Bioul et son football
  • : La vie du football dans mon village depuis la création du club en 1931 et le sport à Bioul en général.
  • Contact

 

Ensemble,

Remontons le temps, revivons une émotion, remémorons-nous un moment agréable en feuilletant les pages sportives écrites par les joueurs, supporters et dirigeants du football de Bioul.

C'est l'objectif recherché et à atteindre.

En savoir plus : CLIC

Photo 1er article

 

Vous êtes actuellement    supporter(s) au bord du terrain

Recherche