Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 06:56

Un gendarme en moto arrête un gars pour excès de vitesse manifeste :

– Monsieur, pourrais-je voir votre permis de conduire, s’il-vous-plaît ?

– Je n’en ai plus. On me l’a retiré il y a des mois après cinq infractions graves.

– Puis-je voir les papiers du véhicule?

– Je ne sais pas. Ce n’est pas ma voiture, je l’ai volée.

– Ce véhicule est volé ??

– C’est exact. Mais maintenant que j’y pense, j’ai cru voir des papiers dans la boîte à gants, quand j’y ai rangé mon revolver.

– Il y a un revolver dans la boîte à gants ???

– Oui, Monsieur. C’est là que je l’ai mis quand j’ai tué cette femme et pris sa voiture.

– Vous… vous avez tué la propriétaire de cette voiture ??

– Oui, Monsieur. Le cadavre est d’ailleurs encore dans le coffre.

– Le… le cadavre est dans… le coffre ??!?

– Oui, Monsieur.

Le gendarme recule de deux pas, empoigne sa radio et appelle des secours, qui arrivent vite fait, encerclant la voiture.

Un officier s’approche du conducteur :

– Puis-je voir vos papiers, Monsieur ?

– Voici.

 Les papiers sont en ordre.

– Puis-je voir les papiers du véhicule ?

 Le conducteur ouvre la boîte à gants, les dix tireurs d’élite entourant la voiture, épaulent. Le conducteur sort les papiers. Il est bien le propriétaire de la voiture. L’officier, jetant un œil dans la boîte :

– Vous n’avez pas d’arme ?

– Non, Monsieur.

– Voulez-vous sortir de votre voiture, sans mouvement brusque, et ouvrir votre coffre ?

 Le conducteur sort. Ouvre le coffre. Qui est vide, évidemment.

 L’officier :

– Je ne comprends pas, Monsieur, il m’a été rapporté que vous conduisiez, sans papiers, cette voiture volée après avoir tué sa passagère au moyen d’une arme cachée dans la boîte à gants, et dont le corps se trouvait dans le coffre…

 – Et je suppose que le type qui vous a raconté cela vous a dit aussi que je roulais trop vite…

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
4 septembre 2019 3 04 /09 /septembre /2019 07:02

La Marine américaine avait un excédent d’hommes et a offert un Programme d’incitation à la retraite.

 La Marine a promis à tous les volontaires désirant prendre leur retraite une somme de 1,000$ pour chaque pouce mesuré en ligne droite entre deux points différents du corps.

 Chaque militaire pouvait choisir quelles parties du corps il pouvait utiliser pour déterminer le montant de la prime.

Le premier candidat demanda que la distance entre le dessus de sa tête et le bout de ses orteils soit utilisée. Comme il mesurait six pieds, il a obtenu une prime de 72,000$.

Le deuxième candidat, un peu plus rusé, demanda d’être mesuré du bout de ses bras levés au-dessus de sa tête au bout de ses orteils. Il obtint 96,000$.

Le troisième candidat, un vieux sergent-major qui en avait vu plus d’une, demanda à être mesuré du bout de son pénis jusqu’à ses testicules !

 On lui recommanda de reconsidérer la situation, soulignant les montants avantageux que les deux premiers candidats avaient reçus.

 Mais le vieux soldat insista et on respecta son choix à condition que la mesure soit prise par un médecin militaire.

Le médecin militaire arriva et demanda au sergent-major de baisser son pantalon, ce qu’il fit.

 Le médecin plaça le ruban à mesurer sur le bout du pénis du sergent-major et procéda vers l’arrière.

« Mon Dieu ! dit le médecin, mais où sont vos testicules ? «

« Au Vietnam ! »

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2019 2 03 /09 /septembre /2019 06:27

Un émir souffrant d’une grave maladie cardiaque est venu se faire opérer à Paris par un spécialiste.

L’opération est réussie et avant de repartir dans son pays, l’émir dit au chirurgien :

– Docteur, si je suis en vie, c’est grâce à vous. J’aimerais vous faire un cadeau pour vous remercier.

– Mais je n’ai fait que mon travail…

 – J’insiste, docteur. Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ?

– Puisque vous y tenez vraiment, sachez que j’adore jouer au golf. Si vous m’offrez quelques clubs, je serais ravi.

Un mois plus tard, le chirurgien reçoit un télégramme de l’émir :

Suis heureux de vous offrir douze clubs de golf. Stop. Désolé, mais deux d’entre eux n’ont pas de piscine.

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2019 1 02 /09 /septembre /2019 06:07

Une entreprise décide de changer le style de gestion et engage un nouveau directeur général. Ce dernier est déterminé à procéder à des changements pour rendre l’entreprise plus productive.

Le premier jour, il fait une inspection de l’entreprise, accompagné de ses principaux collaborateurs. Il constate que tout le monde est en train de travailler sauf un jeune homme qui est appuyé contre le mur, les mains dans les poches.

Le directeur voit là une opportunité pour faire comprendre aux travailleurs sa philosophie du travail. Il demande au jeune homme:

–  Combien gagnez-vous par mois?

–  600 euros, Monsieur, pourquoi ? répond le jeune homme sans comprendre.

Le directeur lui remet 600 euros en main et lui dit :

–  Voilà votre salaire pour ce mois. Maintenant disparaissez et ne remettez plus jamais les pieds dans cette entreprise .

Le jeune homme met l’argent en poche et exécute l’ordre du directeur. Le directeur, fier de lui, demande à un groupe de travailleurs :

–  Quelqu’un peut me dire ce que faisait ce jeune homme ?

–  Oui, Monsieur – répond surpris l’un d’eux – il est venu livrer une pizza…

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2019 7 01 /09 /septembre /2019 07:25

C’est un éleveur de vache qui se retrouve avec une vache qui louche. Ça l’embête pas mal, parce que sa vache n’arrête pas de se cogner partout. Alors pour voir si on peut faire quelque chose, il appelle le vétérinaire. Il l’examine puis il dit :

– Je vais vous montrer comment lui remettre les yeux d’aplomb. Mais malheureusement, la correction ne sera que temporaire, et il faudra renouveler l’opération à chaque fois que la vache se remettra à loucher.

Alors le vétérinaire prend un tuyau, introduit une extrémité dans le rectum de la vache, place sa bouche à l’autre extrémité et souffle un bon coup. Et Pof!, comme par magie, les yeux de la vache sont rectifiés…

Le fermier est tout content de voir sa vache redevenue normale, mais ça ne dure pas, car avant qu’ils ne partent, la vache s’est remise à loucher.

Le vétérinaire conseille à l’éleveur d’essayer la technique par lui-même. Le fermier prend alors le tube, inverse les côtés et s’apprête à souffler quand soudain le vétérinaire dit :

– Mais qu’est-ce que vous faites ? Pourquoi avez-vous inversé le tube ?

– Bah, pour pas met’ ma bouche là où vous avez mis la vot’…

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
31 août 2019 6 31 /08 /août /2019 06:13

A la fin d’un entretien d’embauche, le responsable des Ressources Humaines demande à un jeune ingénieur, frais émoulu des Arts & Métiers :

– Et vous aviez pensé à quel salaire de départ ?

Le jeune répond :

– Dans les environs de 100.000 euros par an, négociable en fonction des avantages annexes.

– Bien, dit le responsable RH, que diriez-vous alors d’un contrat avec 5 semaines de congés payés, 14 jours fériés en sus dans l’année, frais médicaux et dentaires pris en charge par la compagnie, fonds de retraite vous donnant à 50 ans une retraite équivalente à 85% de votre salaire de l’époque, plus une voiture de fonction de type Peugeot 508 changée tous les deux ans ?

Le jeune homme se dresse sur son siège, ébahi :

– Whoaâââ ! Vous êtes sérieux ?

– Non, répond l’autre. Mais c’est vous qui avez commencé !

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
30 août 2019 5 30 /08 /août /2019 06:17

Ma femme et moi, dit un homme à un ami, on est mariés depuis dix ans, et je vais te dire le secret de la réussite de notre couple :

 On va régulièrement dans une boîte-restaurant qu’on adore. Ça commence par un petit dîner aux chandelles, ensuite on descend au sous-sol, et là whisky, lumières tamisées, séries de slows…

– Vous y allez souvent ? demande l’autre.

– Toutes les semaines. Elle le jeudi et moi le samedi…

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
29 août 2019 4 29 /08 /août /2019 05:54

Après une soirée, un gars ramène sa copine, Gisèle, chez elle, dans un quartier très huppé.

 Ils sont à la veille de s’embrasser pour se dire bonne nuit devant la porte d’entrée, lorsque le gars commence à se sentir excité.

 Avec un air confiant, il se penche vers elle en souriant, une main accolée sur le mur, et lui dit:

– Chérie, me ferais-tu une gâterie ?

 Horrifiée, elle répond :

– Es-tu malade ? Mes parents pourraient nous voir !

– Oh alleeez ! Qui va nous voir à cette heure ? demande-t-il d’une voix déjà haletante.

– Non, s’il te plaît. Imagines-tu si on se fait prendre ? La fille du juge local se doit d’être exemplaire !

– Oooh alleeez! Il n’y a personne aux alentours, ils dorment tous.

– P-A-S Q-U-E-S-T-I-O-N. C’est trop risqué !…

 – Oooh s’il te plaît!, s’il te plaiiiiit, je t’aime tellement ? ! ?

– Non, non, et non. Je t’aime aussi, mais je ne peux pas !

– Je t’en suppliiiiiiiiie…

 – Donnes-moi une seule bonne raison, dit-elle.

Le jeune homme se lance alors dans une argumentation passionnée de dix bonnes minutes sur les besoins et pulsions masculines, d’une voix de plus en plus rauque.

Soudain, la lumière dans l’escalier s’allume, et la sœur aînée de la jeune fille apparaît en pyjama, les cheveux en bataille, les yeux bouffis, et leur annonce d’une voix endormie :

– Papa m’a dit de te dire : « Soit tu lui fais sa gâterie, soit c’est moi qui lui fait. En cas de besoin, maman dit qu’elle peut descendre elle-même la lui faire. Mais par pitié, dis-lui d’enlever sa main de l’interphone… »

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
28 août 2019 3 28 /08 /août /2019 06:40

Au cours d’une réception, un jeune homme de bonne famille est présenté au Sous-préfet de sa circonscription.

Malgré sa timidité notoire, il s’adresse au Sous-préfet et lui demande :

« Pardon, Monsieur le Sous-préfet, m’autoriseriez-vous à vous poser une question » ?

Le Sous-préfet le toise et répond :

« Naturellement, jeune homme, je vous écoute ».

Le jeune homme :

« Voilà. J’aimerai faire carrière dans la politique. Auriez-vous quelques conseils à me donner » ?

Le Sous-préfet :

« Jeune homme, répondez tout d’abord à quelques une de mes questions et, à mon tour, je vous conseillerais. Qui vous paye vos études » ? Qui vous paye votre logement d’étudiant et qui subvient à votre alimentation » ?

Je jeune homme :

« Les études sont réglées par mes parents. Quant au logement et à ma nourriture, c’est ma grand-mère maternelle qui s’en charge ».

Le Sous-préfet :

« Bien, Jeune homme. Mais dites-moi, disposez-vous d’une voiture personnelle et qui vous l’a fournit ? Et l’argent de poche pour vos loisirs, d’où provient-il » ?

Le jeune homme :

« Oui, Monsieur le Sous-préfet, c’est mon frère ainé, directeur d’une concession de voitures de luxe allemandes qui m’en a offert une et en fait assurer l’entretien par l’atelier attenant à sa concession. Pour mes loisirs, c’est mon parrain, le frère de papa, qui m’envoie un mandat assez conséquent chaque début de mois ».

Le Sous-préfet :

« Alors, jeune homme, ne vous faites pas de soucis. Dès lors que vous ne vivez qu’avec l’argent des autres, vous êtes déjà bien ancrés dans une prometteuse carrière politique »…

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0
27 août 2019 2 27 /08 /août /2019 07:02

C’est un couple de paysans qui participe à la remise des prix d’un concours de taureaux.

 Le présentateur annonce :

 Troisième prix, le taureau Gédéon, trois ans, trois saillies par jour !

 La femme, tapant du coude son mari :

 T’entends ? trois fois par jour !! Tu devrais en prendre de la graine !

 Le présentateur continue :

- Deuxième prix, le taureau Gérard, cinq ans, six saillies par jour !

 La femme, excitée :

- T’entends ! T’entends !…

Le présentateur, enfin :

 - Et le premier prix, le taureau Germain, quatre ans et demi, neuf saillies par jour !

 La femme, de plus en plus excitée :

- T’entends ! T’entends ! T’entends !…

Le mari s’adresse alors au présentateur :

- Les 9 fois par jour, c’est avec la même vache ?

- Euh… Non.

 Alors il dit à sa femme avec un énorme sourire :

- T’entends !

Rions un peu.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Bioul et son football
  • : La vie du football dans mon village depuis la création du club en 1931 et le sport à Bioul en général.
  • Contact

 

Ensemble,

Remontons le temps, revivons une émotion, remémorons-nous un moment agréable en feuilletant les pages sportives écrites par les joueurs, supporters et dirigeants du football de Bioul.

C'est l'objectif recherché et à atteindre.

En savoir plus : CLIC

Photo 1er article

 

Vous êtes actuellement    supporter(s) au bord du terrain

Recherche